Accès au sport pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite

Les personnes "valides" ne participent pas toutes aux Jeux Olympiques et les personnes handicapées ou à mobilité réduite n’iront pas toutes aux Paralympiques, c’est vrai. Mais cela ne devrait pas les empêcher d’être des sportifs ou des personnes physiquement actives.

Patrick Demoucelle, 50 ans et 10 ans de maladie de Parkinson derrière lui, a parcouru cette année les 20 kilomètres de Bruxelles. En 2013, une quarantaine de patients atteints de sclérose en plaques réalisaient avec leurs accompagnateurs, l’ascension du Mont Ventoux (en France), à pied ou à vélo.

Être malade, handicapé ou souffrir d’une mobilité réduite, n’est pas forcément un frein à l’activité physique. Ou cela ne devrait pas l’être...

Plus qu’un sport, une thérapie

Le sport représente un atout important pour les personnes handicapées.

  • L’activité physique contribue à leur santé physique et psychologique, y compris en leur donnant une image positive d’elles-mêmes.
  • Moyen de réadaptation (après un accident, par exemple), l’exercice représente aussi un vecteur d’intégration et permet d’éviter l’isolement social ou l’exclusion. Lutter contre la sédentarité peut aussi contribuer, entre autres, à conserver une plus grande autonomie.

Quels sports ?

Presque tous les sports sont accessibles aux personnes handicapées, parfois au prix de quelques modifications des règles ou des conditions de jeu. A partir du moment où l’on "ose", il est possible de trouver des disciplines qui conviennent (en tandem ou en équipe avec des "valides"). Et ce, quelle que soit la nature et la gravité du handicap.

Malgré tout, en pratique, pour les moins valides, trouver une offre sportive adaptée à proximité de chez soi reste souvent difficile.

En effet, de nombreuses structures sportives ne sont pas encore adaptées à l’accueil du handicap, en particulier au niveau de leurs infrastructures. Ces dernières années, des efforts ont cependant été accomplis par les fédérations sportives et les clubs. Un effort nécessaire reste à faire pour ces sportifs... comme les autres.

Bon à savoir
La Fédération Multisports adaptés, la Féma, encourage à se lancer dans des pratiques sportives de loisirs, tandis que la Ligue Handisport francophone promeut le sport de haut niveau.
Des disciplines sportives - comme le torball ou le goalball, ont été inventées pour les personnes en situation de handicap.

Photo © syntho - Fotolia


MP3 - 4.3 Mo
ECOUTEZ LE PODCAST


"La santé pour mieux vivre : Le handicap et la santé"
Observatoire de la santé du Hainaut


Mis à jour le 23/06/2016