Blog

Ana et Mia... gloups

Hey, c’est Eva !

Je dois trop vous raconter mon choc de la semaine !

Bon, comme vous le savez, depuis quelques semaines, je fais un peu attention à ce que je mange et j’essaie de perdre quelques kilos en préparation de l’annif de mon Lucas. Et ben, en lisant un peu des articles et des blogs sur les régimes, les aliments traîtres à éviter et tout le blabla, je suis tombée sur des sites hyper flippants ! Franchement, ça m’a trop choquée ! D’ailleurs, j’en ai parlé à mes deux meilleures potes.

Les « Pro Ana », vous connaissez ?

Moi, j’avais jamais entendu parler de ça. C’est des filles de plus ou moins mon âge (je crois) qui se soutiennent dans un but commun : devenir parfaites, ce qui revient pour elles à être hyper maigres, limite squelettiques, pour répondre aux canons de beauté. Elles ont carrément personnifié l’anorexie : elles l’appellent Ana. En gros, elles se donnent des conseils pour manger le moins possible, maigrir, faire minimum deux heures de sport par jour, s’échangent des astuces pour jeter la nourriture en cachette quand elles mangent avec leurs parents ou, mieux, des excuses pour ne pas partager de repas en famille...

C’est vraiment spéc parce qu’elles semblent fières d’appartenir à cette communauté des « Pro Ana » et défendent ça comme un « choix de vie ». Elles disent que pour elles, c’est comme une famille (souvent elles se sentent seules dans leur vie et se confient sur ces blogs à d’autres filles avec le même problème).

Ana, c’est comme un gourou imaginaire pour elles toutes : elles doivent l’écouter, ne pas la décevoir, craindre ses punitions. Les punitions d’Ana, d’après ce que j’ai lu, ça a l’air d’être des crises de boulimie auxquelles elles n’arrivent pas à résister et qui les font ensuite culpabiliser à mort et se sentir sales, souillées, moches et grosses (encore plus). D’ailleurs, la boulimie aussi, elle a son nom parmi les « Pro Ana » : c’est Mia.

Franchement, ça vous fait pas peur ? Avec mes copines, on a halluciné. C’est clair qu’on a toutes envie d’être minces et de perdre quelques kilos et tout... mais de là à en faire l’unique objectif à atteindre dans la vie, de là à se laisser mourir... c’est abusé, sérieusement ! Certaines poussent à l’extrême et commencent à perdre leurs cheveux ou leurs dents (à cause du vomi), y en a même qui finissent à l’hosto et qui sont à deux doigts de clamser. C’est horrible !

Ces filles ont l’air super mal dans leur peau et elles expliquent souvent qu’elles ont des envies suicidaires, qu’elles se détestent, ne valent rien, que personne ne les aime, qu’elles ne méritent pas le bonheur... Et que c’est donc pour toutes ces raisons qu’elles font ça : elles veulent être aussi légères qu’une plume et se vider de leur mal-être, ...

Je me demande comment faire pour aider ces personnes... c’est pas facile parce qu’elles cachent leur « Ana-diction » et n’en parlent qu’entre elles, sur leurs blogs. Ca m’a fichu le cafard. Je suis en train de me demander maintenant si dans mon quartier, dans mon école, dans ma classe, il y a des « Pro Ana ». C’est bien possible, et personne ne remarque rien.

Allez les filles, on déconne pas, quoi !

Crédit image @ El Don Guillermo, Illustration du dictionnaire " GÉNÉRATION ADO, LE DICO " (Bayard Presse)

> Plus d’articles de cette rubrique…

Publié le 6 février 2017 | par Eva&L4Ever |
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.