Des pratiques sportives "responsables"

Pratiquer un sport ne dispense pas de rester vigilant quant à l’impact de ses activités sur l’environnement.

Des bouteilles dont on a bu une gorgée, avant de les jeter aussitôt sur la chaussée : que le coureur des 20 kilomètres de Bruxelles (ou de toute autre course) qui n’a jamais "fauté" lance la première pierre ! La pratique d’une activité sportive ignore souvent d’autres préoccupations citoyennes : celles de la sauvegarde de l’environnement.

Comme toute activité humaine, faire du sport - ou toute organisation permettant de savourer le sport en tant que spectateur - a forcément un impact en terme d’environnement. De plus en plus, des voix se font entendre pour que l’on en tienne compte. Et que l’on modifie certaines pratiques en conséquence.

Tous concernés

Une telle remise en cause concerne toute la chaîne du sport : des pratiquants occasionnels aux sportifs professionnels, des dirigeants de clubs aux associations ou aux collectivités concernées, des gestionnaires aux fabricants de matériel, des organisateurs d’événements aux instances dirigeantes, etc.

Le principe fondamental ?

Intégrer une préoccupation de gestion raisonnée, d’économie et de consommation durable, tant au niveau des produits, des infrastructures, des équipements, des comportements qui, tous, peuvent tendre vers une diminution des dépenses énergétiques.

  • Dans cette optique, le soutien au développement de produits ou de structures éco-conception, ainsi qu’à un écolabel concernant le sport, prennent toute leur place. Le secteur du sport peut contribuer aux efforts de réduction de gaz à effet de serre, et ce à tous les niveaux  : dans la fabrication des produits, dans le choix des infrastructures ou de leurs rénovations, dans les transports liés aux sports, tout comme les décisions individuelles d’opter pour un équipement de qualité, plutôt que pour un matériel qui devra être rapidement remplacé.

Quelques idées...

  • Filières de tri, de collecte et de recyclage du matériel,
  • tri sélectif des déchets lors des manifestations sportives,
  • choix de produits locaux lors d’événements,
  • utilisation de produits non-jetables (comme des gobelets réutilisables plutôt que des bouteilles d’eau),
  • promotion de matériels conçus pour une durée de vie optimale et qui évitent le suréquipement...

Les idées ne manquent pas. Finalement, c’est comme pour le sport : il faut juste décider de se lancer !

Photo © Joserpizarro © Fotolia


MP3 - 4.4 Mo
ECOUTEZ LE PODCAST


"La santé pour mieux vivre : Les chemins et sentiers publics"
Observatoire de la santé du Hainaut


Mots-clés: Vers une société plus durable
Mis à jour le 29/02/2016