La pyramide alimentaire

La pyramide alimentaire est un outil de référence pour aborder l’alimentation équilibrée.

Dans sa version actuelle, elle propose une nouvelle hiérarchie dans les familles et permet d’affiner les choix au sein de chaque famille en distinguant les aliments à favoriser, ceux qui sont tolérés et ceux qui sont à consommer occasionnellement.

NB : Cette modification dans la hiérarchie des familles alimentaires n’est pas compatible avec les recommandations nutritionnelles du jeune enfant.


On remarque également une nouveauté à la base de la pyramide alimentaire, un élément indissociable d’une alimentation équilibrée : l’activité physique !

Par ailleurs, une autre modification concerne la place des fruits et légumes qui gagnent de l’importance. Cette famille étant au coude à coude avec la famille des féculents car les quantités préconisées sont très proches.

Les légumes secs quant à eux, quittent la famille des féculents pour la famille "viande, volaille, poisson, œufs et alternatives végétales".

Bon à savoir
L’OMS recommande entre 400 et 800 gr par jour de fruits et légumes.
Selon les spécialistes, la surface des légumes dans une assiette devrait concerner 2/3 à 1/2 de l’assiette et en ce qui concerne les féculents 1/4 à 1/3 de l’assiette.

Quels aliments favoriser ?

Chaque famille a ses critères bien précis [1]. Par exemple pour entrer dans la famille "fruits et légumes", il existe une teneur minimale. Ou encore pour la famille "eau et boissons sucrées", une teneur maximale en énergie et minimale en eau est fixée.
Toutefois, même s’il y a des critères définis cela ne signifie pas qu’ils soient équivalents sur le plan nutritionnel et donc interchangeables.

C’est donc précisément pour permettre d’effectuer les meilleurs choix et choisir en toute connaissance de cause, qu’il a été établi 3 niveaux :

NIVEAU 1 : ALIMENTS A FAVORISER

Ce sont les meilleurs choix à faire au sein de la famille. Ce sont ceux-là à privilégier au quotidien :

  • légumes frais ou surgelés non préparés, céréales complètes peu salées et/ou sucrées, alternatives végétales avec suffisamment de protéines, peu grasses et peu salées...

NIVEAU 2 : ALIMENTS TOLÉRÉS

Ce sont les aliments qui ont leur place mais qui ne sont pas aussi performants sur le plan nutritionnel que les aliments à favoriser :

  • laitages entiers, smoothies, légumes préparés avec ajout de sel ou de matières grasses...

NIVEAU 3 : ALIMENTS A CONSOMMER A L’OCCASION

Eux aussi ont leur place mais cela signifie en pratique que l’on vise à diminuer la fréquence d’apparition au sein du menu sans toutefois l’interdire :

  • eaux riches en sodium, compotes de fruits, croquettes de pomme de terre, yaourts à la crème, poissons fumés, beurre...

Enfin, la pointe de la pyramide regroupe les aliments qui n’appartiennent pas aux autres familles et qui sont considérés comme peu recommandables du fait même que l’on pourrait s’en passer pour l’équilibre.

NB : Il s’agit de la pyramide alimentaire des adultes ; elle n’est pas adaptée aux enfants, aux adolescents, ni aux sportifs ! Vous pouvez consulter la pyramide des enfants de 18 mois à 6 ans


La Pyramide alimentaire Food in Action a été développée en collaboration avec le département Diététique de l’Institut Paul Lambin (Haute école Léonard de Vinci). [2]



Téléchargez la Pyramide alimentaire aux formats A4, A3 et A1.


Plus d’informations : Institut Paul Lambin - Cellule de Recherche et d’Expertise Diététique

Mis à jour le 04/04/2017