Que manger pendant les examens ?

La pizza : facile et rapide, mais pas top pour les apports en végétaux !Pendant le "blocus", les étudiants se refilent des trucs pour "tenir" et assimiler une grande quantité de matière en quelques jours.

C’est la course contre le temps et pour ne pas en perdre, on mange vite, sur le pouce, on saute pas mal de repas préférant grignoter quelque chose à la hâte.


Une bonne hygiène de vie et une meilleure alimentation peuvent réellement accroître les performances.

Le cerveau est fortement sollicité durant cette période. Son carburant principal est le glucose fourni par des aliments riches en glucide ainsi que l’oxygène.

Voici quelques conseils pratiques à suivre pendant la période d’examens mais aussi... toute l’année, sans modération !

  1. Faire quatre repas par jour : le déjeuner, le dîner, le goûter et le souper. Le goûter, habituellement réservé aux enfants, est pourtant un vrai repas et devrait être constitué d’une tranche de pain avec une garniture sucrée par exemple et une boisson. Ce repas permettra de ne pas engloutir lors du souper et de ne pas grignoter toute la soirée. Le déjeuner est le repas à ne pas manquer surtout en période d’examens. Ce premier repas vous apportera l’énergie nécessaire pour alimenter votre cerveau.
  2. Les repas devraient être variés et équilibrés, en privilégiant les féculents qui vont fournir à l’organisme de l’énergie longtemps et lentement en maintenant un taux de sucre dans le sang à un niveau constant. Contrairement aux barres sucrées qui provoquent des grandes variations de la glycémie avec des baisses brutales du taux de sucre qui perturbent la concentration intellectuelle.
  3. Boire suffisamment, au moins un litre et demi par jour, et régulièrement. Privilégier l’eau, mais vous pouvez également vous tourner vers les soupes, les jus de fruits, les tisanes.
  4. Bouger suffisamment pour vous oxygéner tout au cours de la journée.
  5. Éviter les excitants comme le café ou les boissons énergisantes à base de caféine. Elles risquent de vous rendre irritable et insomniaque !
  6. L’alcool est à proscrire car il accentue la déshydratation et a un effet négatif sur la mémoire.
  7. Le sommeil est le plus précieux des alliés durant cette période intensive de travail et de stress. Passer une nuit blanche est tout à fait contreproductif puisqu’il vous faudra de 1 à 3 jours pour récupérer de cette fatigue.

Bon à savoir
Si à cause du stress, vous avez du mal à trouver le sommeil, faites une petite balade avant de vous coucher. Par ailleurs, un repas riche en féculents et pauvre en graisses et en protéines aurait un effet relaxant propice à l’endormissement.

Photo © DragonImages © Fotolia


MP3 - 5.6 Mo
ECOUTEZ LE PODCAST


"La santé pour mieux vivre : Etre zen"
Observatoire de la santé du Hainaut


Mis à jour le 02/06/2016