Blog

Un code couleur pour aider à choisir ses aliments Commenter

En France, le code « Nutri-Score » apposé sur certains produits alimentaires devrait permettre aux consommateurs de (mieux) sélectionner ce qu’ils mangent. Décodage.

Comment choisir les produits alimentaires industriels en meilleure connaissance de cause ? Certains pays, comme la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou la Scandinavie, ont déjà franchi le pas en mettant en place des codes. Sur les paquets, ceux-ci permettent aux acheteurs de savoir plus facilement quelle catégorie de produits ils choisissent (avec ou sans sucre, sel, gras... ). La France suit le mouvement et propose son « Nutri-Score ».

Nutri-Score : quel est son principe ?

Pour "mieux" manger, il est parfois utile d’en voir de toutes les couleurs. Le « Nutri-Score » proposé par l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) classe les produits grâce à une couleur, du vert foncé pour le produit le plus favorable sur le plan nutritionnel, à l’orange foncé pour le produit le moins favorable.
Pour compléter ce code couleur et affiner le classement, des lettres, allant de A (bon) à E (à limiter), sont apposées dans les logos de couleur.

Pour parvenir à ce classement, le « Nutri-Score » repose sur un système de points négatifs et positifs. Ils prennent en compte :
- l’énergie (alcool, glucides, lipides et protides) ;
- les sucres simples ;
- les acides gras saturés ;
- le sel.

Au plus ces éléments sont présents, au plus la note est mauvaise. En revanche, la présence de fruits ou légumes, de noix, de fibres ou de protéines, peut apporter des points positifs et donc tempérer le résultat.

En définitive, le « Nutri-score » permet de choisir, dans une même gamme de produits, par exemple des pizzas industrielles, des biscuits, des chips ou des plats cuisinés, ceux qui s’avèrent les plus "intéressants" ou les moins mauvais. Voilà donc un système clair et plutôt simple.

Et en Belgique, qu’en est-il de l’affichage nutritionnel ?

En Belgique, l’idée d’apposer un étiquetage nutritionnel de ce type est à l’étude au ministère de la Santé.

Lisez l’article sur les infos nutritionnelles des étiquettes sur notre Blog

> Plus d’articles de cette rubrique…

Publié le 15 mai 2017 | par Manger Bouger |
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.