Bienvenue

Cela fait déjà un petit temps que ce site tournait en rond. On disait ce qui n’allait pas et puis rien. Alors, on a décidé de lancer un nouveau sujet par mois, avec une diététicienne qui pourra intervenir pour te conseiller. Ces billets seront en vert pour les distinguer des autres. Et pour bien vite en savoir autant qu’elle sur le sujet, va sur le quizz pour potasser à fond ton sujet. Et rappelle-toi il n’y a pas de bêtes questions, alors lance-toi !

Visite le site mangerbouger.be en cliquant ici

Ecris un billet sur ce blog

Inscris-toi ici !

Tu recevras des nouvelles du blog et de la campagne sur ton GSM. Tu pourras être invité à rencontrer l'une des célébrités qui parrainent la campagne.

les produits surgelés et autres...

Sont-ils les méchants de l’industrie alimentaire pour notre santé ? Nous sommes deux jeunes lycéennes qui travaillent en travaux pratiques encadrés sur les produits alimentaires, la différence entre les plats cuisinés industriels et les plats "cuisinés maison"... Pouvez vous nous informer sur les différences entre ces deux types de plats ( additifs ; valeurs nutritionelles et autres...) ? Connaissez vous les risques liés à la santé sur tout individu ?

En vous remerciant d’avance !

Publié le 2 décembre 2008

2 Commentaire(s)

La Nutritionniste dit:

9 décembre 2008 à 16:12

Les deux sources d’aliments peuvent être excellentes ou peu intéressante, voire dangereuses. Les « produits frais » ne sont pas toujours la meilleure solution. Tout dépend des délais d’acheminement entre le producteur et le consommateur. Les légumes et les fruits de saison sont prélevés dans les cultures, acheminés vers les marchés ou les grossistes où ils sont achetés au plus tôt 2 jours plus tard. Le consommateur les achète mais parfois les garde durant un jour ou deux avant de les préparer. Or, on le sait, ces légumes et fruits vont perdre ainsi un peu de leur fraîcheur, de leurs vitamines et de leur eau. En se desséchant, la concentration en nitrates des légumes s’accroît. S’il s’agit de fruits ou légumes qui ne sont pas de saison et qui ne sont pas cultivés dans le pays, il faut ajouter une durée de transport supérieure. Donc, le « frais » ne l’est pas toujours autant qu’on le croit. Bien évidemment, rien n’est plus frais que ce que l’on cultive dans son propre jardin, à condition que ce jardin se trouve dans une région peu polluée et que l’on n’ait pas abusé d’insecticides ou d’engrais. Qu’en est-il des « surgelés ». A nouveau, tout dépend de l’acheminement entre le producteur et le consommateur. Les légumes et fruits surgelés sont traités immédiatement après l’arrachage ou la cueillette, les poissons sont traités et congelés immédiatement. Conservés à des températures adéquates chez les producteurs, acheminés dans des camions frigorifiques jusque dans les lieux de distribution, grandes surfaces ou petits commerçants. La suite de l’état de fraîcheur dépend des conditions de stockage. Il faut que les produits stockés dans les magasins soient conservés à – 18° en permanence. Il est donc judicieux de regarder la température des congélateurs des distributeurs, ce qui peut nous surprendre quelques fois. Lorsque les portes ou couvercles ne sont pas correctement fermées, la température ne reste pas en permanence à – 18°c. Bien sûr la plupart des commerçants y sont attentifs. Reste les manipulations par le futur consommateur, depuis le transport jusqu’au domicile et depuis le congélateur familial à l’assiette. En bref, les dangers de contaminations se situent essentiellement dans les possibilités de rupture de la chaîne du froid et ce souvent à la maison. Il ne faut jamais recongeler un plat décongelé parce que le développement microbien y sera très rapide et potentiellement dangereux. Les risques sont ceux de la contamination. Pour ce qui est des agents de conservation, ils ne sont pas nécessaires dans les plats surgelés puisque c’est le froid qui en fait fonction. En résumé, le frais ou le surgelé c’est parfait lorsque l’acheminement du champ à l’assiette respecte les délais et les processus de stockage et de préparation. Que choisir ? Le frais est intéressant si l’on opte pour les aliments de saison. Tout ce qui est exotique ou hors-saison doit être transporté et donc source de pollution de la planète et par ailleurs nécessairement coûteux. L’utilisation de surgelés permet la diversification des menus et met à disposition des aliments hors saison mais récolté au moment de la production.

Marie-Josée Mozin, Diététicienne pédiatrique

jean dit:

6 janvier 2009 à 14:01

je voudrais me lancer dans le surgeler avez-vous des adresse ou je pourrais poser des questions comme les regles d hygiene a respecter


Poster un commentaire :

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)